« Depuis 2004, la Fondation APICIL œuvre aux cotés des acteurs de terrain du monde la santé pour les aider à innover au service des malades et de leurs famille.

Accompagnée de son conseil scientifique et de son conseil d’administration, la Fondation donne aux soignants qui ont des idées, les moyens de les mettre en œuvre.

En 12 ans, plus de 500 équipes ont bénéficié d’une aide de la Fondation et ont pu mettre en œuvre de nombreux projets contre la douleur. »

Michel Bodoy

Le Conseil scientifique

Partager sur :

Le conseil scientifique est composé de 15 professionnels reconnus, ils étudient bénévolement les demandes de subvention et orientent le choix des projets soutenus.

Dr Pierre BASSET

Médecin responsable de l’unité douleur et soins palliatifs, hôpital de Chambéry

Pr Etienne JAVOUHEY

Chef de service d’Urgences et de la Réanimation de l’Hôpital Femme Mère Enfant Lyon

Dr Chantal DELAFOSSE

Praticien hospitalier, algologie pédiatrique à l’hôpital Femme-Mère-Enfant, Lyon

Dr Laurent DELAUNAY

Anesthésiste, président du CLUD, clinique Générale d’Annecy

Dr Jacques LATARJET

Médecin anesthésiste – réanimateur, Lyon

Pr Bernard LAURENT

Président du conseil scientifique, chef du service de Neurologie CHU, St Etienne

Dr Marc MAGNET

Médecin coordonnateur, Soins et Santé HAD, Lyon

Dr Jean-Pierre MARTIN

Oncologue à la l’Hôpital Jean Mermoz, Lyon

Mme Fanny NUSBAUM

Psychologue, Docteur en Psychologie.

Dr Malou NAVEZ

Médecin responsable du centre de la douleur du CHU, St Etienne

Pr Frédéric AUBRUN

Chef de service Anesthésie-Réanimation à l’hôpital de la Croix-Rousse.

Dr Patrick RAVELLA

Psychiatre à la consultation douleur de l'Hôpital Sain-Luc Saint-Joseph, Lyon

Mme Ghislaine SCIESSERE

Cadre infirmier en réanimation, Hôpital Saint-Luc Saint-Joseph, Lyon

Dr Pierre VOLCKMANN

Médecin rééducateur, responsable médical de MPR Capio, Lyon

M Jean-Noel DUMONT

Philosophe, Fondateur et dirigeant du Collège Supérieur.

LE TOUT LYON

« À l’initiative des HCL Nord Croix-Rousse, les infirmières du service anesthésie-réanimation du professeur Jean-Paul Viale ont mis en place des méthodes innovantes de prise en charge de la douleur post-opératoire chez les patients cancéreux : le projet de « relation d’aide ». Il s’agit d’une approche non médicamenteuses de la douleur par un suivi psychologique, par de la relaxation, du toucher massage, de la résonnance énergétique par stimulation cutanée. (…) »

20 décembre 2008

LE PROGRES

Un kit de poche pour évaluer la douleur des enfants, créé à Lyon « (…) Deux échelles permettent à l’enfant d’auto-évaluer sa douleur en compagnie du soignant. «  À partir de 4 à 6 ans, les patients peuvent participer à l’évaluation de leur douleur » explique le docteur Chantal Delafosse, médecin de la douleur à l’hôpital Femme-Mère-Enfant. La 3ème échelle permet au soignant d’évaluer la douleur de l’enfant grâce à différents critères (expressions, agitation, mouvements des jambes …). Le kit a pu être fabriqué grâce au soutien de la Fondation Apicil. Edité à 15 000 exemplaires, il sera bientôt diffusé dans les hôpitaux en France. »

06 juillet 2010

L'ESSOR DE L'ISERE

"Une équipe du CHU de Grenoble diagnostique la douleur chez un patient en mesurant la dilatation de sa pupille à l'aide du vidéopupillomètre. Détails :

L'un des symptômes observes lorsque la douleur se manifeste chez un patient est la dilatation de sa pupille. L'équipe du Pr Jean-François Payen, chef du service anesthésie et réanimation du CHU de Grenoble utilise le vidéopupillomètre, un appareil permettant une mesure précise du niveau de dilatation pupillaire directement lié à l'intensité de la douleur. Le projet a bénéficié d'un financement de  20k€ de la Fondation APICIL."

David Merle

06 mars 2015