Le Conseil scientifique

Partager sur :

Le conseil scientifique est composé de 15 professionnels reconnus, ils étudient bénévolement les demandes de subvention et orientent le choix des projets soutenus.

Pr Bernard LAURENT

Président du conseil scientifique, Professeur de Neurologie, CHU de Saint-Etienne.

Dr Christèle CREA'CH

Neurologue, responsable du Centre d'Evaluation et Traitement de la Douleur (CETD) du CHU de Saint-Etienne.

Dr Chantal DELAFOSSE

Praticien hospitalier, algologie pédiatrique à l’hôpital Femme-Mère-Enfant, Lyon

Dr Laurent DELAUNAY

Anesthésiste, président du CLUD, clinique Générale d’Annecy

Mme Julie HENRY

Centre Léon Bérard, DISSPO, Philosophe, Chercheur.

Pr Etienne JAVOUHEY

Chef de service d’Urgences et de la Réanimation de l’Hôpital Femme Mère Enfant Lyon

Dr Marc MAGNET

Médecin coordonnateur, Soins et Santé HAD, Lyon

Dr Jean-Pierre MARTIN

Oncologue à la l’Hôpital Jean Mermoz, Lyon

M. Raphael MINJARD

Psychologue, Docteur en Psychologie.

Dr Malou NAVEZ

Médecin responsable du centre de la douleur du CHU, St Etienne

Dr Béatrice PAQUIER

Médecin anesthésiste, hypnose, acupuncture et auriculothérapie, Centre Medical Ambroise Paré de Lyon.

Dr Patrick RAVELLA

Psychiatre à la consultation douleur du Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc, Lyon.

Mme Ghislaine SCIESSERE

Coordinatrice des soins, Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc, Lyon.

Dr Pierre VOLCKMANN

Médecin rééducateur, responsable médical de MPR Capio, Lyon

L'ESSOR DE L'ISERE

"Une équipe du CHU de Grenoble diagnostique la douleur chez un patient en mesurant la dilatation de sa pupille à l'aide du vidéopupillomètre. Détails :

L'un des symptômes observes lorsque la douleur se manifeste chez un patient est la dilatation de sa pupille. L'équipe du Pr Jean-François Payen, chef du service anesthésie et réanimation du CHU de Grenoble utilise le vidéopupillomètre, un appareil permettant une mesure précise du niveau de dilatation pupillaire directement lié à l'intensité de la douleur. Le projet a bénéficié d'un financement de  20k€ de la Fondation APICIL."

David Merle


06 mars 2015

Le tout Lyon

"Convaincu que la guérison ne s'arrête pas à la sortie de l'hôpital, le docteur Serge Duperret, chef du service de réanimation de l'hôpital de la Croix-Rousse, s'est inquiété du sort de ces patients greffes, perturbés par des sentiments confus et mêles de douleur, d'empathie, de gratitude et de peine non évacuée. Il a alors soutenu Noel Rugliano dans son projet d'association « Carnet de voyage », créée en novembre 2014, qui propose un atelier d'écriture et de parole pour les personnes transplantées.

Il se déroule dans un local prêté par la mairie du cinquième arrondissement de Lyon sous la houlette d'Isabelle Sarcey, biographe et animatrice professionnelle, lors de séances mensuelles de trois heures.(...)"

Agnès Giraud-Passot


19 janvier 2015

Le Point

« La pratique du chant permettrait de réduire la douleur ! Et même d'améliorer les capacités cognitives des personnes atteintes de troubles de la mémoire ! Afin de valider scientifiquement ces hypothèses, des médecins chercheurs des CHU de Lyon et de Saint-Étienne viennent de lancer une étude destinée à prouver les bienfaits de la pratique du chant et de la faire accepter comme véritable thérapie.

Plusieurs études médicales ont déjà tourné autour du sujet. Pour démontrer notamment que le pouvoir relaxant de la musique permettait de diminuer les douleurs chroniques des patients. Ou encore l'effet positif de l'audition d'une musique familière sur le fonctionnement cognitif, les états anxieux ou dépressifs des malades atteints de troubles de la mémoire. » Catherine Lagrange


01 avril 2016