Le Conseil d'administration

Partager sur :

Le conseil d’administration de la Fondation APICIL est composé de 6 membres fondateurs issus du Groupe APICIL et de 6 membres cooptés pour leurs compétences dans le domaine de la douleur.
Chaque année les comptes de la Fondation et le rapport moral sont approuvés par un expert comptable et un commissaire aux comptes. Reconnue d’utilité publique, la Fondation APICIL accueille lors des conseils un représentant de l’état, qui garantit le sérieux et la transparence des actions menées.

Monsieur Lionel PONCIN de LATOURNERIE,

Président de la Fondation APICIL

Monsieur Frédéric MAY,

Vice président de la Fondation APICIL

Monsieur Pierre BERGERET,

Trésorier de la Fondation APICIL

Monsieur Jean-Pierre CARADIAT,

Administrateur de la Fondation APICIL

Monsieur Philippe BARRET,

Directeur général du Groupe APICIL

Monsieur Alain ESQUIROL,

Directeur juridique et social du Groupe APICIL, Secrétaire de la Fondation

Madame Ghislaine SCIESSERE,

coordinatrice des soins, Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc, Lyon.

Professeur Marilène FILBET,

Chef du service Soins Palliatifs du CH, Lyon-Sud

Professeur Frédréric AUBRUN,

Chef de service d'Anesthésie-Réanimation à l'hôpital de la Croix-Rousse, Lyon

Docteur Marc MAGNET,

Médecin coordonnateur Soins et Santé HAD, Lyon

Docteur Jean-Pierre MARTIN,

Oncologue, Hôpital Privé Jean Mermoz, Lyon

L'ESSOR DE L'ISERE

"Une équipe du CHU de Grenoble diagnostique la douleur chez un patient en mesurant la dilatation de sa pupille à l'aide du vidéopupillomètre. Détails :

L'un des symptômes observes lorsque la douleur se manifeste chez un patient est la dilatation de sa pupille. L'équipe du Pr Jean-François Payen, chef du service anesthésie et réanimation du CHU de Grenoble utilise le vidéopupillomètre, un appareil permettant une mesure précise du niveau de dilatation pupillaire directement lié à l'intensité de la douleur. Le projet a bénéficié d'un financement de  20k€ de la Fondation APICIL."

David Merle


06 mars 2015

Le Point

« La pratique du chant permettrait de réduire la douleur ! Et même d'améliorer les capacités cognitives des personnes atteintes de troubles de la mémoire ! Afin de valider scientifiquement ces hypothèses, des médecins chercheurs des CHU de Lyon et de Saint-Étienne viennent de lancer une étude destinée à prouver les bienfaits de la pratique du chant et de la faire accepter comme véritable thérapie.

Plusieurs études médicales ont déjà tourné autour du sujet. Pour démontrer notamment que le pouvoir relaxant de la musique permettait de diminuer les douleurs chroniques des patients. Ou encore l'effet positif de l'audition d'une musique familière sur le fonctionnement cognitif, les états anxieux ou dépressifs des malades atteints de troubles de la mémoire. » Catherine Lagrange


01 avril 2016

Pratique Santé Magazine

« Réalisé a I’initiative de I’équipe pluri disciplinaire ressource douleurs pédiatriques de l’hôpital des enfants du CHU de Toulouse avec le financement de la fondation APICIL contre la douleur, le film haltères & go est un film original pour mieux comprendre et prendre en charge I ’algodystrophie. (...)

Le film insiste sur I importance de la reconnaissance de la douleur et de la prise en charge le plus tôt possible des patients par une action concertée et patiente d’une équipe médicale pluridisciplinaire spécialistes de la rééducation kinésithérapeutes balnéothérapie exercices du miroir médecin traitant rhumatologues orthopédistes psychologues… »


02 avril 2017