Méditation et douleur - Conférence 2019

Partager sur :

La méditation suscite depuis de nombreuses années un fort engouement et a été progressivement intégrée dans le domaine de la santé. La valeur thérapeutique de la méditation est bien établie dans les troubles de l’humeur et la douleur chronique, elle répond à un besoin croissant de compléter la réponse pharmacologique par des approches complémentaires. Cependant, les mécanismes mentaux et neurophysiologiques sous-jacents ces pratiques méditatives commencent à peine à être explorés. Le docteur Antoine Lutz, chercheur en neuroscience et Titi Tran, formatrice, investissent depuis de nombreuses années le champ de la méditation pour comprendre et diffuser sa pratique au bénéfice des individus et de leur équilibre. Comment la méditation agit et peut aider à la prise en charge de la douleur ? C’est l’objet de la conférence proposée par la Fondation APICIL le 8 octobre 2019 à 18h30, à l’UCLy (Lyon 2ème).

[ EXTRAIT DE LA CONFERENCE MEDITATION ET DOULEUR AVEC ANTOINE LUTZ ET TITI TRAN ]

Les intervenants :

Antoine LUTZ :

Chargé de recherche au Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CRNL). Membre de l’équipe de recherche Dynamique cérébrale et cognition (Dycog). Il a travaillé dans le laboratoire dirigé par Richard Davidson à l’université du Wisconsin (Madison, Etats-Unis). Il dirige le projet de recherche ERC Brain and Mindfulness, qui vise à étudier les processus expérientiels, cognitifs et neuronaux sous-tendant la pratique de la méditation de pleine conscience.

Titi TRAN :

Formatrice en méditation à Paris et pour le D.U (Diplôme Universitaire) Méditation & Neuroscience a Lyon, elle participe également au projet de recherche Silver Santé Study, qui a pour objectif d’identifier les facteurs de bien-être et de santé mentale chez les seniors. Le projet est financé par la Communauté Européenne et regroupe des scientifiques de plusieurs pays : France, Royaume-Uni, Belgique, Espagne, Suisse et Allemagne.

 

La Fondation APICIL 

Créée par le Groupe APICIL en 2004, la Fondation APICIL est Reconnue d’Utilité Publique. la Fondation APICIL est un partenaire privilégié des acteurs de terrain, elle se situe au plus près des personnes en souffrance et de leurs proches. A l’écoute des besoins et des avancées de la science, la Fondation APICIL aide les soignants et les chercheurs à proposer de nouvelles solutions à travers un accompagnement financier et une valorisation des actions innovantes. Douleurs chroniques, souffrances psychiques, douleurs post-opératoires, soins douloureux, compréhension des mécanismes de la douleur, maladies rares ou méconnues, etc. Les sujets sont infinis et les solutions multiples, la Fondation APICIL agit à travers 3 axes prioritaires : financer la recherche, informer et sensibiliser, améliorer le soin et l’accompagnement des patients par les techniques complémentaires.

 


Le Point

« La pratique du chant permettrait de réduire la douleur ! Et même d'améliorer les capacités cognitives des personnes atteintes de troubles de la mémoire ! Afin de valider scientifiquement ces hypothèses, des médecins chercheurs des CHU de Lyon et de Saint-Étienne viennent de lancer une étude destinée à prouver les bienfaits de la pratique du chant et de la faire accepter comme véritable thérapie.

Plusieurs études médicales ont déjà tourné autour du sujet. Pour démontrer notamment que le pouvoir relaxant de la musique permettait de diminuer les douleurs chroniques des patients. Ou encore l'effet positif de l'audition d'une musique familière sur le fonctionnement cognitif, les états anxieux ou dépressifs des malades atteints de troubles de la mémoire. » Catherine Lagrange


01 avril 2016

Féminin santé

« ALGODYSTROPHIE Un syndrome douloureux & complexe : des vidéos pour comprendre.

Pour faire comprendre les rouages complexes de cette pathologie et donner des clés de prise en charge le parti pris du film est celui de I’empathie de I’humour et d’un langage adapte au public. Il combine de manière rythmée des illustrations animées des explications de professionnels de santé des témoignages sonores de deux enfants un commentaire alerte et très pédagogique soutenu par les voix chaleureuses de deux comédiens et une création musicale de qualité (…). » J.B .


01 avril 2016

LA CROIX

« Les fondations mobilisent près de 85 000 salariés (en 2013) et un grand nombre de bénévoles, témoignant du fort engagement de la société civile. Parmi les champs de l'intérêt général, deux causes ont plus particulièrement la faveur des donateurs-ISF : l'aide aux plus démunis (34 % des donateurs) et la santé ou la recherche médicale (27 %). En outre, la fiscalité du don-ISF a permis sur une décennie l'émergence d'une nouvelle génération de donateurs dont le don moyen est près de vingt fois plus élevé (2 500 €) que celui consenti au titre d'une réduction d'impôt sur le revenu. Les plus fortunés ont pu s'engager au fil des années de façon pérenne et stratégique allant jusqu'à la création d'une fondation abritée. (…) »


07 juin 2017