La relaxation pour soulager la polyarthrite rhumatoïde

Partager sur :

En France, la polyarthrite rhumatoïde touche entre 0.25 et 0.5% de la population. Elle survient principalement chez les femmes entre 40 et 60 ans.

Source : Société Française de Rhumatologie, dossier polyarthrite rhumatoïde.

 

La relaxation permet le relâchement musculaire et la détente psychologique. Elle a pour but de rétablir une harmonie interne.

Dans la gestion de la douleur en général et dans la polyarthrite rhumatoïde en particulier, la relaxation peut s’avérer très efficace : les douleurs entraînent un état de stress et une tension musculaire qui, à son tour, aggrave les douleurs. La relaxation peut contribuer à rompre ce cercle vicieux.

La polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme inflammatoire chronique, c’est à dire une maladie des articulations qui se manifeste par une inflammation persistante. Elle est due à un dérèglement du système immunitaire. La douleur due à l’inflammation est très présente.

L’aide de la Fondation APICIL

La Fondation APICIL finance le poste de la psychologue et permet ainsi aux patients de l’hôpital de bénéficier gratuitement de séances de relaxation individuelles ou en groupe.

Evaluer les bénéfices

En parallèle, l’équipe du service de rhumatologie du CHU de Saint-Etienne réalise une étude afin mesurer l’impact de la relaxation dans la qualité de vie des personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde. Elle mesure de nombreux paramètres : intensité de la douleur, humeur, degré de dramatisation, relation aux autres, motricité, qualité du sommeil, niveau d’anxiété et de dépression.