Quand l’ostéopathie entre à l’hôpital

Partager sur :

En décembre 2012, la Fondation APICIL signait une convention de mécénat avec l’hôpital d’Annecy afin de développer la prise en charge de la douleur par une technique non médicamenteuse : l’ostéopathie*.

La Fondation APICIL et l’hôpital se sont engagés à financer ces séances afin de permettre un accès gratuit pour les soignants de l’hôpital et les patients.
A ce jour, le masseur-kinésithérapeute ostéopathe Fabrice Potier est toujours salarié de l’hôpital. Il intervient en tant qu’ostéopathe pour soulager les troubles musculo-squelettiques, les lombalgies, les cervicalgies, les dorsalgies, etc. Il prévient des arrêts de travail au sein du personnel de l’hôpital.
Depuis son arrivée dans le service de rééducation fonctionnelle, Fabrice Potier a ainsi pu soulager 450 personnes. Certaines d’entre-elles nécessitent plusieurs séances.

Un questionnaire anonyme est proposé à chaque personne prise en charge, afin de pouvoir évaluer l’impact de la séance d’ostéopathie. Des statistiques basées sur ces questionnaires sont ensuite réalisées sur l’hôpital d’Annecy. A la question : « Souhaiteriez-vous une autre séance d’ostéopathie ? » 98 % des personnes prises en charge sur l’hôpital répondent favorablement. Lorsque la question de la recommandation est posée, ce sont 100 % des personnes interrogées qui répondent positivement. Le questionnaire révèle que 84,72% des soignants ayant consulté estiment qu’ils ont évité un arrêt de travail grâce à l’ostéopathie.

Par ses actions encourageantes, la Fondation APICIL participe à l’introduction de nouvelles techniques directement au cœur des lieux de soins. La Fondation APICIL s’attache en particulier à encourager les approches complémentaires en participant à la formation des soignants et au développement de programmes de prise en charge intégrants l’hypnose, la sophrologie, le toucher-massage, l’ostéopathie, etc. Encore trop peu présentes dans les lieux de soins, ces techniques aident à mieux vivre la maladie et participent à une prise en charge globale de la douleur.

*Ostéopathie : « L’ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé. » OMS Organisation Mondiale de la Santé