2ème vague de la COVID-19 : le soutien aux professionnels de santé réaffirmé

La Fondation APICIL et l’association SPS lancent du 5 novembre au 15 décembre une nouvelle campagne : « Je suis professionnel·les de la santé, j’ai aussi besoin d’être soutenu·e ». L’objectif : faire connaître son dispositif d’accompagnement psychologique à tous les professionnels de la santé, sans exception ; faire en sorte que ceux et celles en état de vulnérabilité ne restent pas seul.e.s.

Lancée lors du premier confinement, le 23 mars dernier, la première campagne de communication SPS a engendré plus de 4 500 appels sur la plateforme téléphonique (numéro vert 0 805 23 23 36, entretiens anonymes et gratuits, 24h/24 7j/7). Un nombre qui représente environ la moitié du total des appels enregistrés à ce jour depuis la création du dispositif fin 2016 (près de 9 500 appels soit 7 par jour en moyenne, dont près du quart provient d’infirmier·ère·s ; viennent ensuite aide-soignants et médecins). Un nombre qui reflète aussi l’important besoin de soutien et d’accompagnement des professionnels de la santé durement confrontés à la pandémie actuelle. C’est pourquoi SPS et la Fondation APICIL réitèrent cette campagne, qui a montré son efficacité, sur l’ensemble du territoire français.

Pour l’association SPS et la Fondation APICIL, à l’heure d’une crise sanitaire sans précédent, « il est plus que jamais important de prendre soin de ceux qui nous soignent ».

Consulter le communiqué de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *